brutality will prevail

Creation 2015

Instinct, pièce de 20’ créée en 2010 au festival de Busan en Corée du sud pour 7 danseurs, reprise depuis en France, en Tunisie, en Espagne, à Madagascar, au Sénégal, à la Réunion et à l’Ile Maurice avec pour chacune des versions une distribution choisie parmi des interprètes résidant dans les pays en question, est à l’origine de l’intuition créatrice du chorégraphe et sera le dernier acte du projet Macadam Instinct.
Ils partagent l’urgence d’un seul mouvement : « le devenir animal ». A une époque qui subit de plein fouet l’impérialisme du virtuel, de l’idée, d’une certaine dématérialisation, il est plus que jamais nécessaire d’en revenir à l’organique, l’animal, l’instinct. Les corps dansent et s’élancent dans cette quête puis se courbent peu à peu, jusqu’à retrouver la terre.
Ils puisent leur énergie dans cet espoir commun. Créer un espace où chacun s’af rme dans sa différence. Créer un univers dans lequel ils réapprennent à être ensemble.
Sept danseurs se croisent et se décroisent dans une course frénétique, tentant ensemble de se joindre en un seul et même mouvement : « le devenir animal ».
L’urgence rythmique noue les corps alors que les pas dé lent, se confrontent, s’expulsent les uns des autres, laissant place à la singulière ex- pression de soi.
Le groupe crée un espace où chacun s’affirrme dans sa différence et dans son double, partagé dans l’urgence du moment.
Ici, le réel instinctif est saisi dans son mouvement de création et reprend sa place, face au monde subissant de plein fouet l’impérialisme du virtuel et la dématérialisation du Tout.
L’organique, l’animal et l’instinct reprennent leurs droits.
Les corps dansent et s’élancent dans cette quête puis se courbent peu à peu, jusqu’à renouer avec l’origine terrestre, puisant leurs énergies dans cet espoir commun.
Le temps se suspend et les corps épuisés renaissent dans un nouvel univers.
L’unité des corps devient collective, libérée de ses tourments, prête pour réapprendre à vivre ensemble. Aujourd’hui, plus que jamais nous sommes tenus de contrôler nos émotions, de faire parti du cadre…
Se fondre dans la masse… A en oublier nos instincts et n’être guidés que par nos conditionnements. Instinct nous invite à abandonner ces limites et suscite l’envie de la pulsion animale et de la différence.